La fold equity au poker

Il y a plusieurs concepts clés au poker qui sont assez faciles à comprendre quand on vous l’explique, mais très dur à maitriser parfaitement quand on joue. Ajoutez à cela le vocabulaire spécifique du joueur de poker et un débutant est vite perdu. Aujourd’hui nous parlerons de la « fold equity »…

Qu’est-ce que la fold equity au poker ?

Au poker il y a deux façons de gagner un coup :

-          Au show down, c’est à dire à l’abattage, si vous avez une meilleure main que vos adversaires vous remportez le coup.

-          En réussissant à faire coucher votre adversaire en le bluffant.

Aujourd’hui si vous voulez être un joueur gagnant il est obligatoire de bluffer. La montée en compétence de l’ensemble des joueurs ces dernières années fait que vous ne pourrez plus gagner de l’argent juste en Value bettant vos bonnes mains. Et pour réaliser un bon bluff, il est important de savoir évaluer la fold equity c’est-à-dire la capacité de votre adversaire à coucher sa main. C’est une des raisons pour laquelle il faut être « agressif » au poker.

fold equity

la fold equity au poker

Comment évaluer la fold equity au poker ?

La fold equity est une notion très complexe. Pour l’évaluer il faut prendre en compte 2 aspects :

-          L’aspect mathématique : nous allons prendre un exemple très simple. Nous sommes en Big Blind avec As2s. Le bouton nous relance une fois de plus avec 40% de PFR au bouton. Nous décidons de le 3bet light avec Notre As « bloqueur ». En effet avec un As en main il y a beaucoup moins de chance que notre adversaire en possède un et donc qu’il ait vraiment une main très forte. Cet exemple est assez simple mais cette notion peut s’exprimer tout au long d’un coup post flop en terme de combos et ranges. Par exemple en évaluant la range de votre adversaire sur un tableau 5682 et que vous possédez un 7 en main.

-          L’aspect Psychologique : il n’y a pas de règles absolues établies, mais nous pouvons vous donner quelques bases. Globalement on bluff plus un adversaire « weak ». il est important de prendre des notes sur les profils de vos adversaires. Ainsi vous verrez rapidement s’ils sont plutôt calling station et qu’ils iront au bout du monde avec une Top paire ou plutôt serrés et qu’ils ne vont au showdown qu’avec une main très solide !

Raconter une histoire au poker

Lorsque vous décidez de faire un bluff, demandez-vous si l’histoire que vous racontez « sonne juste ». Vous devez convaincre vos adversaires et votre histoire doit être cohérente. Si vos mises n’ont aucun sens ou que vous ne représentez rien c’est mort vous serez payé ! Le joueur de poker est curieux de nature et s’il se pose trop de question… Posez-vous vous la question sur votre schéma de mise, votre range perçue etc… Une des plus grosses erreurs des débutants et de miser pour faire coucher sans trop vraiment savoir pourquoi.